Bienvenue sur Nations.fr !
Nous sommes en février 210 (in-game)

Nations.fr est un jeu de rôle de politique nationale et internationale, où vous pouvez incarner un personnage politicien, diplomate, entrepreneur, noble, espion, ou religieux, et le faire évoluer dans l'une des nations jouables de notre monde virtuel !

Ce site est un portail, ce qui signifie qu'il sert principalement à centraliser les ressources pour vous aider à démarrer, ainsi qu'à jouer les actualités entre nations et la vie politique mondiale.
Une fois que vous vous sentirez prêt à franchir le pas et à vous lancer dans le jeu, vous devrez choisir l'une des nations jouables, que vous retrouverez plus bas, et inscrire votre personnage !

Nouveau ici ? Vous trouverez comment vous présenter ici, et ensuite, consultez le guide des nouveaux arrivants !


__________________


Carte du monde (MàJ - 09/2021)
► Afficher le texte
__________________


Voir les actualités internationales - Accéder au wiki

Taw' Merejani Yich'anu

Puissance non-alignée
Monarchie parlementaire autoritaire
Dirigé par le Roi Mansa
et par le Premier Ministre
(typé éthiopien)

Modérateur : Onishteg

Onishteg
Messages : 27
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

jeu. 29 déc. 2022 13:46

Taw' Merejani Yich'anu.

Media d'information du Tawkirina
.
Pièces jointes
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Onishteg
Messages : 27
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

jeu. 29 déc. 2022 14:23

Le premier ministre affecté par la crise causée par le Borowen !

Alors que le le Tawkirina et l’Iyroé tente de s’entendre pour mettre fin a une décennie de guerre, le Borowen intervient sur la scène internationale et met le feu aux poudres.
En effet, le Borowen a récemment prit position demandant à l’Iyroé de déposer les armes sous un certain délais sans quoi il ferrait acte des armes.
On pourrait penser que le gouvernement Tawkirinais s’en réjouirait. Néanmoins, une source proche du premier ministre nous confirme que le premier ministre n’est pas de cette avis. Selon notre informateur : « le premier ministre est inquiet par cette déclaration. Mais il est surtout très atteint pour la dignité du pays qui se voit être utilisé comme un pantin par le Borowen comme si nous n’étions pas capable de gérer nos affaires seuls ».
Le premier ministre serait donc très déçus du comportement du Borowen qui toucherai la dignité de la nation et ce qui pourrait fragiliser leur entente tandis qu’il semblerait que le premier ministre tente de se rapprocher de l’Ostaria envisageant peut être une ouverture sur le monde libre.

Image

Le premier ministre lors de son discours sur la déclaration du Borowen


Onishteg
Messages : 27
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

sam. 31 déc. 2022 17:24

La Fédération Unie se positionne face au Borowen.

À la suite de la crise créée par le Borowen, le président de Fédération Unie, Dave Leon s'est exprimé dans une allocution officielle. [...]
Notre premier ministre s'est dit "heureux de vois qu'un dirigeant du monde accepte la souveraineté d'un État", il s'est dit que le premier ministre eut été surpris de cette déclaration et de voir un des plus grand dirigeant du monde ne décrire que la vérité, ne pas tomber dans une paranoïa et ne pas incorporer le Tawkirina dans des déclarations et ultimatums d'un pays qui est maintenant de plus en plus éloigné de la ligne politique du premier ministre.
Cette déclaration ne va faire que rapprocher le Tawkirina avec le monde libre qui le soutient face au Borowen qui de son coté enterre notre nation dans un conflit qu'elle ne veut plus.

Onishteg
Messages : 27
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

mer. 11 janv. 2023 17:44

Arrestation de membres de groupuscules apparentés communistes.

Image



Dans un rapport officiel le gouvernement a affirmé que des unités ont arrêtées des membres de groupuscules communistes et apparentés. Seul le nombre de groupes a été donné mais aucun nom. Ces groupes sont au nombre de 3 arrêté sur 5 zones différentes.

D’après nos renseignements 2 de ses trois groupes seraient « Les Partisans de l’Union Syndicale », un groupes engagé dans la mise en oeuvre de moyens démocratiques afin de mettre au pouvoir le parti politique « Union syndicale ». Le deuxième groupes serait « Prolétaire Tawkirinais » un groupe plus petit mais aussi plus extrémiste qui milite pour la révolution communiste au Tawkirina et la mise en place d’un gouvernement communiste par la force. Des rumeurs cours que le leader de ce groupe a été arrêté. Ce groupe, ayant de nombreux membres arrêtés, serait presque dissous.

Nous ignorons le sort réservé aux arrêtés. Un procès peut être envisagé et ils risquent la prison à perpétuité pour terrorisme.
Le groupes militant pour le parti politique « union syndicale » ayant été arrêté, la question se pose de la légalité de ce parti et du risque pour lui d’être dissous et de voir ses membres arrêtés.

11 janvier 209


Onishteg
Messages : 27
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

sam. 21 janv. 2023 17:34

Organisation de la premiere edition de La reception des partis.


Image

Une semaine avant l’évènement, les chefs de tous les partis politiques du pays reçoivent une lettre qui leur ait adressée de la part du Premier Ministre tawkirinais. Cette lettre les invitent à une curieuse réception au palais Yemanisa Bētemenigisiti, palais du Roi Mansa. Apres étonnement, concertation en interne et lettre rendue publique, les premiers partis on répondu favorable à l’invitation jusqu’a trois jours avant la réception ou les dernier partis n’ayant pas encore répondu on répondu favorable à leur tour.

Au Tawkirina, une telle invitation n’a encore jamais été vu. Le Premier Ministre voudrait affirmer la démocratie et sa force dans le pays après qu’il ai du faire arrêter quelques groupes dangereux. En effet, depuis ces arrestations, la communauté internationale s’est emportée, certains État voisins se sont attaqués diplomatiquement au pays et dans le pays la question planait de savoir si ces arrestations allaient s’étendre aux autres groupes. Tout l’enjeu était de savoir si ces dangers affirmés par les services de renseignements étaient bel et bien vrai ou de simple tactiques politiques et despotiques.

Ce jour, 21 Janvier 209, les chefs de partis et quelques dignitaires des partis se rendirent au palais ou se tint la réception, non pas sans inquiétude. De nombreux journalistes sont alors sur place pour intercepter l’arrivée des invités. À chaque invité, le premier ministre, accompagné du Roi Mansa, se rend à sa rencontre, le salue amicalement et rentrent dans le palais ensemble.
Durant la cérémonie des journalistes ont reçu l’agrégation de présence dont notre journaliste qui a pu assister au cocktail accompagné de verres de vins *Crestal* produit a 170 km de la capital et de toasts. L’ambiance s’est peu peu décontractée, les partis on pu se parler, le premier ministre a salué chaque membre de parti et a pu discuter avec eux. Le premier ministre a ensuite prit la parole.

Extrait du Discours du Premier Ministre, Alqaraf Alkabir al-Brouk :
« Je tiens d’abord a tous vous remercier d’avoir répondu favorable a l’invitation à la premier édition de la réception des partis et de faire ainsi survivre la démocratie. […] Nous sommes sur un continent en mal démocratique et il est important de la protéger du mieux possible, c’est pourquoi j’ai décidé d’organisé cette réception, qui deviendra, je l’espère, une tradition dans le pays ou les partis sont tous réunit pour célébrer la démocratie. Malgré nos discorde sur certains sujet, important pour notre nation et la démocratie est que nous nous respections tous et c’est ce que nous montrons aujourd’hui. J’accepte que vous ayez des avis différents car c’est ce qui anime la démocratie et lui donne de al valeurs. […] Durant cette année le gouvernement espère pouvoir mettre un terme à la guerre qui nous fait tant de mal. Je dois aussi abordé le sujet de l’Asnaywana du Sud, et du Dacko dont nous avons eu des communiqués dans la journée et qui gâche quelque peu la fête. Nous espérons pouvoir régler ces discordes au mieux et j’en suis convaincus. […] Vive la démocratie, Vive les partie politiques tawkirinais, Vive la nation tawkirinaise ! »

La cérémonie s'est ensuite finie, quelques chefs de parti se sont exprimée et un sentiment de fierté et de détente était majoritaire dans leurs discours


Image

Onishteg
Messages : 27
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

mer. 25 janv. 2023 17:47

Édition du 25/01/209


Le Dacko se positionne du coté du Tawkirina

Le général de l'armée de terre du Dacko a apporté son soutien au rapport que le le gouvernement du Tawkirina lui a transmis sur les dangers terroriste du pays. Ce rapport a été transmis a plusieurs État qui s'étaient positionné négativement face au Tawkirina et ses sanctions contre certains groupes terroristes. En effet, les sanctions du Tawkirina a ces groupes était vu comme des dérives totalitaires et une tentative pour museler l'opposition. Une source proche du premier ministre nous confirme qu'il est "rassuré" et "satisfait" par le Dacko et qu'il "comprend tout a fait la réactions de ces différents États qui ont pu voir qu'il n'y avait aucune répression dans le pays".
Ce jour se joue aussi certains procès de membres de ces groupes jugés dangereux. Certains procès avait prit plus de temps par manque de preuves flagrantes, nous aurons plus d'information sur l'issus de ces procès au plus tard demain mais les avocats des accusé se veulent rassurant et les juges ont eu une instruction d'être clément dans leurs peines, si peine il devait y avoir, mais si "cette instruction de changera rien, la justice étant indépendante" nous a affirmé un juriste.

Taw' Merejani Yich'anu


Onishteg
Messages : 27
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

sam. 28 janv. 2023 09:15

REPORTAGE
Procès exceptionnels pour terrorisme.


Image

Haute Cour de Neges Ketema


Ce sont des procès exceptionnels qui se sont joués ces derniers jours. Trois personnes étaient jugées pour avoir participer à une organisation terroriste et avoir tenté un coup d’État. Le service National tawkirinais du renseignement et de la sécurité accuse, avec des preuves recueillis depuis deux mois, ces trois personnes.
La tension est à son comble auprès des prévenus bien que les avocats se veulent rassurants : « Nous pensons que nos clients seront libre et lavé de tout soupçon a la fin du procès. Nous faisons confiance à la justice ». En effet, si d’autre membres des groupes se sont vu recevoir un procès expresse et condamnés c’est parce que les preuves étaient claire et parfois même les aveux. Ici, un procès plus long doit se tenir afin de laisser les temps à l’accusation et a la défense de préparer leurs dossiers, et aux juges de rassembler les preuves données.

À la moitié du procès, certaines mines sont détendues tandis que d’autre sont plus tendue. Les différentes familles des victimes sortent de la salle lorsque l’audience est levée pour quelque minutes, et nous raconte le déroulé comme Zehera, femme d’un accusé : « De notre coté nous sommes plutôt rassuré. L’acusation a précisée ce qu’elle reproché a mon mari et ce n’était juste une participation cette organisation. Mon mari a ensuite parlé et s’est défendu d’y être entré alors que le mouvement était tout a fait légal et sain et que s’il avait appris les faits il aurait quitté le groupe. L’avocat a quant a lui bien défendu mon mari et a prouver son affection pour notre pays ».

Dix huit heures, le procès est clos, les membre des familles sortent. Avec eux, nous apercevons deux prévenu sur trois. Le premier à sortir a été jugé non coupable. Selon le rapport du tribunal, l’homme était librement entré dans une organisation légale devenue, à son dépend, extrémiste et dangereuse. Il n’a selon le tribunal jamais participer a des réunions ni à des discussion compromettante. Il a par ailleurs quitté le groupe et rompu tout contact. Le second sortant du tribunal écopera de deux ans de prison avec sursit, il est donc libre. Il a était reconnu coupable de participation a une organisation dangereuse, et être entré dans le groupes en ayant connaissance de la volonté. Néanmoins sans jamais n’avoir participer activement dans le groupe.

Le troisième accusé de sortira pas libre et en compagnie de sa famille du tribunal. Sa famille, en pleure, nous expliquera en quoi l’accusation a été bonne et la défense mauvaise. L’accusation aurait toute les preuves implacable tandis que la défense se retrouve acculé. Lors de son témoignage, l’accusé désormais coupable de participation une organisation terroriste avec un rôle actif, aurait même reconnu les faits. Il écopera alors de l réclusion criminelle a perpétuité. Aucun appel n’est donc prévu et les familles du coupable se disent triste mais soulagé qu’il soit finalement désormais en sécurité.


Reportage de Yisake Yoni Giwas,
Pour Taw' Merejani Yich'anu


Onishteg
Messages : 27
Inscription : ven. 9 déc. 2022 13:09

lun. 30 janv. 2023 17:00

EDITION DU 30/01/209


L’impératrice Saphyrienne est morte !


Image

Ambassade Saphyrienne du Tawkirina

[ article de presse raportant la mort et le contexte de la morte de l’impératrice ]
Le premier ministre Alqaraf Alkabir al-Brouk s’est rendu à l’ambassade Saphyrienne du Tawkirina accompagné des cameras des médias Tawkirinais et de nos micros. Le premier ministre rejoint alors l’ambassadeur saphyrien en haut des escaliers devant l’entrée de l’ambassade. Les deux hommes se sert la main, quelques mots sont échangés puis le premier ministre prend la parole :
«C’est avec une vive émotion que je me rend ici, auprès le l’ambassadeur saphyrien. J’ai tenu à me rendre ici en tant que représentant de tous les tawkirinais, pour rencontrer l’ambassadeur représentant tout les saphyriens car je veux exprimer au peuple saphyrien tout mon soutien et toute mes condoléances pour la perte de leur impératrice. En ce jour si difficile, le Tawkirina tout entier priera pour l’impératrice et la famille impériale.
Je veux exprimer toute mes condoléances à l’empereur du Saphyre qui a perdu son impératrice mais surtout sa femme ce qui est un terrible moment comme dans la vie de chaque personnes.
Par ailleurs, le Saint-Ordre Constantin du temple Royal de Tawkirina dédiera sa prochaine grande messe à la prière de l’impératrice. »

Les deux hommes sont ensuite entrés dans l’ambassade suivit des camera. Un autel était dressé en hommage a l’impératrice avec sa photo entouré de nombreuses gerbes de fleurs et de bougies. Le premier ministre y déposa une gerbe, alluma un cierge, recula de deux pas et ferma les yeux comme pour prier.

Taw' Merejani Yich'anu


Répondre

Revenir à « Empire de Tawkirina »

  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité